Pages vues le mois dernier

jeudi 1 mars 2012

Saint Casimir et Kaziuko mugė

Casimir (en Lituanien Kazimieras) était un prince royal du Royaume de Pologne et du Grand-duché de Lituanie, descendant de Gediminas par son père, Casimir IV (Kazimieras IV Jogailaitis) et de l’Empereur (du Saint Empire Romain Germanique) Sigismond de Luxembourg par sa mère, Elisabeth d’Autriche. Il est né au château royal du Wawel à Cracovie, le 3 Octobre 1458.
Saint Casimir tenant un lys, symbole de pureté

A partir de l’âge de 9 ans, il est éduqué par le prêtre Jan Długosz, futur archevêque de Lviv, célèbre par ses chroniques (Annales seu cronicae incliti Regni Poloniae) portant sur les événements survenus en Pologne de 965 à 1480, un homme très pieux mais également un diplomate à l’expertise politique reconnue. Très influencé par son précepteur, Casimir choisit une vie d’ascèse et de dévotion plutôt qu’une vie luxueuse à la Cour.

Alors qu’il n’était âgé que de 13 ans, il est demandé par une faction hongroise pour devenir Roi de Hongrie. Mais le couronnement ne se fit pas. Par contre, quand son père partit pour 5 ans en Lituanie en 1479, le jeune Casimir administra la Pologne avec prudence et justice, faisant preuve d’intelligence et de générosité. C’est à cette époque que son père essaya de le marier avec la fille de l’Empereur Frédéric III, mais Casimir, ayant fait vœu de chasteté, et préférant se consacrer au service de Dieu et au bien de son peuple, repoussa l’offre et décida de rester célibataire.

Peu de temps après, il est atteint de tuberculose pulmonaire, en raison de son affaiblissement sans doute dû à des jeûnes successifs. Sur la route de la Lituanie, il meurt à Grodno (Gardinas), le 4 Mars 1484, à l’âge de 26 ans. Ses restes furent inhumés à Vilnius et reposent aujourd’hui dans un cercueil d’argent, dans la chapelle Saint Casimir de la cathédrale, construite au XVIIe siècle.  

La chapelle Saint Casimir dans la cathédrale de Vilnius

Très tôt, la tombe de Casimir fut l’objet de vénération, car on lui prêtait au jeune homme plusieurs miracles. C’est le Roi Sigismond 1er le Vieux, cinquième fils de Casimir IV, donc frère du disparu, qui initia la demande de canonisation auprès du Pape Léon X et c’est le Pape Adrien VI qui déclara la sainteté de Casimir en 1522. Il a été déclaré Saint patron de la Lituanie en 1613 et celui de la Pologne en 1636. Le 11 Juin 1948, le Pape Pie le déclara patron de la jeunesse.

Comme de nombreux pèlerins venaient se recueillir sur la tombe du Saint, notamment au jour anniversaire de sa mort, il fallait bien les soutenir. C’est ainsi que naquit au début du XVIIe siècle la Kaziuko mugė (la foire du petit Casimir), dont ce sera le week-end prochain la 408 ème édition ! La foire occupe tout le centre ville de Vilnius et attire des dizaines de milliers de visiteurs non seulement de Lituanie mais de tous les pays voisins.  
    

2 commentaires:

  1. Excellent site. Je suis tombée sur vous par hasard et j'ai adoré vos créations. De très bonnes idées, vraiment. La journée n'avait pas trop bien commencé pour moi, alors ça remonte un peu le moral de trouver un truc intéressant. Merci à vous. Vous pouvez me compter dans votre auditoire! :-)
    femme russe

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'était pas le but premier de ce blog, mais si il peut avoir comme effet colatéral de vous remonter le moral, vous m'en voyez ravi !

    En tout état de cause, merci de votre appréciation.

    RépondreSupprimer