Pages vues le mois dernier

jeudi 3 mai 2012

Pologne-Lituanie, 3 Mai 1791 : une Constitution pour rien

Armoiries de la République des Deux Nations


Lors du premier partage du 5 Août 1772, ses voisins (Autriche, Prusse et Russie) annexent une large partie du territoire polono-lituanien et exercent une forte influence sur la politique interne de la République des Deux Nations. Celle-ci, affaiblie par l’anarchie nobiliaire, conséquence du liberum veto, et minée par les divisions interne, était devenue une proie facile.  

Les trois partages de la Pologne-Lituanie

 Une diète (Sejm), qui sera appelée Diète de 4 ans, se réunit à partir de 1788 et une commission est chargée de réformer la Constitution. En Avril 1791, le Roi Stanislas-Auguste Poniatowski impose un projet qui est adopté formellement le 3 Mai 1791, puis en séance solennelle le 5 Mai. Cette Constitution, promulguée quatre mois avant la Constitution française, est généralement considérée comme la première Constitution européenne inspirée de l’esprit des Lumières et de la Révolution française. Toutefois, elle garantit les privilèges de la noblesse et n’abolit pas le servage.

Le Roi Stanislas Auguste Poniatowski

Le parti pro-russe s’opposera à cette Constitution et formera la Confédération de Targowica, menée par le comte Stanislas Potocki, soumise aux volontés de l’Impératrice Catherine II de Russie (dont Stanislas-Auguste Poniatowski avait été un des premiers amants……). Le 14 Mai 1792, les confédérés réclament, « au nom de la nation polonaise », une intervention de la Russie pour mettre fin à une rébellion qui « menace la sécurité de l’Etat ». Les Russes entrent en Pologne le 18 Mai 1792.

Le 24 Juillet 1792, le Conseil d’Etat oblige le Roi Stanislas-Auguste à signer l’accord de confédération et à abolir la Constitution de 1791. Une Diète réunie à Grodno consent au second démembrement du pays au profit de la Russie (13 Juillet 1793) et de la Prusse (23 Septembre 1793). Parallèlement, dès Juin 1793, Tadeusz Kościuszko prépare un plan de soulèvement patriotique de l’ensemble de la Nation pour mener une guerre contre la Russie et la Prusse. En outre, par le manifeste de Polianec (7 Mai 1794), il émancipe les serfs et promet des réformes sociales.

Le Général Tadeusz Kosciuszko

Mais l’Autriche entrant dans la guerre, l’insurrection est vaincue, le Roi est contraint à l’abdication et la Pologne-Lituanie est partagée une ultime fois le 3 Janvier 1795. La Pologne et la Lituanie disparaissent de la carte de l’Europe jusqu’en 1918.  

Le 3 Mai est néanmoins jour de Fête Nationale en Pologne. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire