Pages vues le mois dernier

vendredi 16 avril 2010

Le Président de la République de Lettonie




Conformément au chapitre III de la Constitution lettone, le Président de la République est élu à la majorité absolue, soit au minimum 51 voix, des 100 membres de la Saeima, le parlement monocaméral letton. Il ne peut pas accomplir plus de deux mandats consécutivement.

Depuis l’indépendance de 1918, et avec l’interruption due à l’occupation soviétique, les Présidents lettons ont été les suivants (Source : http://www.president.lv/pk/content/?cat_id=24):

# Jānis Čakste (1922 – 1927)

# Gustavs Zemgals (1927 – 1930)

# Alberts Kviesis (1930 – 1936)

# Kārlis Ulmanis (1936 – 1940)

# Guntis Ulmanis (1993 – 1999)

# Vaira Vīķe-Freiberga (1999 – 2007)

# Valdis Zatlers (depuis le 8 Juillet 2007)

Le Président actuel, Valdis Zatlers (photo), est né le 22 Mars 1955. Médecin de formation, il devient un spécialiste en chirurgie orthopédique après la chute du communisme et un passage à l’Université de Yale. A l’époque de son élection, il était directeur de l'hôpital national de traumatologie et d'orthopédie de Riga. N’ayant aucune expérience politique, il avait été choisi comme candidat de compromis par la coalition de centre-droit au pouvoir qui n’arrivait pas à se mettre d’accord sur les candidats proposés par les partis formant la dite-coalition.

Le Président letton dispose de deux résidences : le château de Riga, à l’origine (1330) château de l’Ordre Livonien, et une résidence à Jūrmala, construite en 1971 pour Aleksei Kosygin (Premier ministre de l’URSS sous Brejnev de 1964 à 1980 !).

5 commentaires:

  1. Marie-Hélène16 avril 2010 15:04

    Et de quelle durée est le mandat? Pas deux ne sont restés la même durée... A t'il de réels pouvoirs? Merci

    RépondreSupprimer
  2. Actuellement, le mandat est de 4 ans, depuis la loi du 4 décembre 1997, entrée en vigueur au 31 décembre 1997, donc avant l'election de Mme Vīķe-Freiberga.

    Car depuis la Constitution de 1922, le mandat etait de 3 ans. Il y a eu deux cas particuliers:

    # Jānis Čakste est decede au cours de son deuxieme mandat, en 1927
    # Kārlis Ulmanis a fait un coup d'etat le 15 Mai 1934, suspendant la Constitution, mais a laisse Alberts Kviesis (qui etait du meme parti que lui) terminer son mandat. Il s'est auto-designe president en 1936, le restant jusqu'a l'occupation sovietique.

    Concernant les pouvoirs du President, je ne peux que vous renvoyer au texte de la Constitution sur le site du Cabinet des Ministres, troisieme partie: http://www.mk.gov.lv/fr/mk/darbibu-reglamentejosie-dokumenti/?id=1245

    Mais, comme souvent, ses pouvoirs reels sont ce qu'il en fait, dans le cadre de la Constitution. Disons que M. Zatlers n'etant pas un politique, il n'a pas l'aura et le charisme de Mme Vīķe-Freiberga.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. A noter qu'en ce moment en Lituanie se déroule un changement majeur à ce niveau là. En effet, si avant la fonction du Président était populaire et honorifique, aujourd'hui elle est restée populaire mais n'a plus rien d'honorifique. Le Président est dorénavant l'acteur politique majeur.

    RépondreSupprimer
  4. Je pensais effectivement aussi a la Lituanie quand j'ecrivais que les pouvoirs reels du President sont ce qu'il en fait. Avec des Constitutions apparemment proches (je n'ai pas etudie ce parallele), on voit bien actuellement la difference d'implication entre les Presidents letton et lituanien.

    RépondreSupprimer
  5. J'aimerais vous donner un avis d'un juriste compétent, malheureusement je ne suis pas encore véritablement juriste, et certainement pas compétent en la matière. Mon avis donc vaut ce qu'il vaut, mais au vu des textes(et seulement ces textes) constitutionnels le Président lituanien est infiniment plus puissant que le Président letton. Non seulement il bénéficie du suffrage universel direct ce qui lui confère un poids moral inégalé au sein des institutions. Mais encore, il dispose d'un pouvoir, surveillé certes, de désigner les officiels clef de la puissance publique et notamment en ce qui concerne tous les services de sécurité interne, mais surtout il nomme les juges ainsi formant la politique jurisprudentielle. Ce qui est par certains côtés est beaucoup plus efficace que le pouvoir législatif lorsqu'il s'agit de changer le destin d'une nation.

    RépondreSupprimer